Espace écologique de loisirs de la vallée du Manoire

Dans le cadre de son projet d’espace écologique de loisirs, la commune de ST-CREPIN-D’AUBEROCHE (24) a fait appel aux compétences d’une équipe pluridisciplinaire :

 

Maîtrise d’œuvre Cédric Bonnet, architecte (cedricbonnetarchitecte.com)

Emilie Chagnon, paysagiste (c-paysages.fr) 

Volet écologique Cédric Fagot, écologue (azellus.fr) 

L’intervention d’Azellus (Cédric Fagot), consultant indépendant dans le domaine de l’Eau et de l’Environnement, optimise l'intérêt écologique du projet et le met en cohérence avec la réglementation. Son travail d’accompagnement théorique se ponctuera par un inventaire des espèces installées un an après les travaux (flore et faune aquatique) et une restitution sous la forme d'une animation de terrain auprès des habitants et écoliers

 

L'idée générale est d'affirmer un parti de "grand parc" avec de petits évènements ludiques, sportifs et créatifs autour de la présence de l’eau rendue apparente et accessible. 

L’identification de la typologie paysagère sera assurée par un dégagement autour des strates de végétation humide. 

Aucun arbre n’est prévu le long de la route pour conserver le méandre bien net : compréhension d’un espace de divagation, d’une lenteur appelant à la visite. 

 

Approche environnementale 

Les espèces sauvages ont besoin de lieux d’accueil au sein de nos territoires fragmentés, ce que ce projet permet par la création d’une « dépression refuge ». 

Efforts pour réduire l’impact 

- Imperméabilisation minimale (stabilisé renforcé pour les cheminements primaires, chemins secondaires tondus et paillés) 

- Aucune bordure prévue

- Politique zéro tuyau (infiltration EP) 

- Utilisation de ressources locales, réemploi sur place des matériaux excavés 

- Production végétale impliquant les habitants : Bouture, division, marcottage, récolte de semences 

- Travaux de plantation en régie 

- Gestion différenciée et fauchage tardif 

 

Limiter le coût des revêtements et consacrer une part du budget au terrassement et aux microouvrages de franchissement permet une métamorphose durable liée à un paysage extensif. 

 

Fonctionnement hydraulique 

La mise en place d’un nouvel écosystème s’appuiera sur deux transformations : 

- L’adoucissement des berges sud de la réserve incendie 

- La création de la zone humide s’étirant dans la continuité, et recueillant les eaux de sources diffuses 

- les eaux du Manoire amenées à remonter dans cette zone lors des crues 

- les eaux pluviales des bâtiments 

Dans la nature, quand l'eau se retire lentement de l'hiver à l'été, les plantes peuvent germer, croître, fleurir et fructifier, offrant une ressource alimentaire durable aux animaux, et augmentant leurs chances de se perpétuer. Dans un bassin maintenu à niveau constant, cette caractéristique disparaît. 

Dans ce projet la zone d’écotone (frontière entre les milieux), grâce à l’absence de membrane étanche, 10 présentera des limites fluctuantes. La surface d’eau libre oscillera entre 300 et 800 m2 pour une profondeur de nappe entre 1m et 1.5m (étude géotechnique Ingésol). Ce projet est donc un marqueur des débits saisonniers. 


Participation citoyenne

Des temps d’activité créative seront mis en place avec les habitants et écoliers volontaires. - Massif participatif devant le City Stade (conception / réalisation / gestion) - Tressage d’osier avec le jardinier municipal - Vannerie - Expositions temporaires, signalétique, land art… 

 

Le pavillon thématique offrira un espace d’expression intergénérationnel où les créations se succèderont pour éveiller la curiosité du promeneur.

 

Intérêt pour la biodiversité

Ce site ne fait pas l’objet de statut de protection particulier (Natura 2000, APB, ZNIEFF, Réserve Naturelle…) ou de gestion particulière (source : geoportail.biodiversite-nouvelle-aquitaine.fr/). Il fait néanmoins partie du territoire de la Réserve de Biosphère du Bassin de la Dordogne. Cette Réserve de biosphère de l'UNESCO a été créée en 1991, et contribue à la préservation de la qualité environnementale de la rivière Dordogne et de ses affluents. Bien que de superficie modeste, ce projet va permettre d’améliorer l’intérêt écologique et d’augmenter le caractère humide des parcelles concernées. Ce projet est potentiellement bénéfique pour de nombreuses espèces inféodées aux milieux humides

 

La parcelle concernée par le projet peut être considérée comme une zone humide car elle est potentiellement immergée par les crues du Manoire. Ce chapitre décrit brièvement l’intérêt des zones humides et les bénéfices présupposés du projet pour le milieu naturel. Cette démarche d’aménagement a pour objectif d’augmenter le potentiel écologique et le caractère « humide » de la parcelle en procédant aux opérations suivantes : 

· Reprofilage des pentes de la réserve incendie 

· Creusement en pente douce pour la création d’une zone humide presque permanente

 · Connexion de cette zone humide avec le cours d’eau Le Manoire, constituant ainsi une annexe hydraulique et une zone d’expansion de crue supplémentaire

 · Suppression du merlon existant (dépôts de curage) le long du cours d’eau 3.1. Fonctions et services rendus par les zones humides Depuis le début du XXe siècle, plus de 67% des milieux humides de France ont disparu, pourtant ces zones humides assurent des fonctions multiples.

 Les principales sont :

 · fonctions hydrologiques et hydrauliques : les zones humides stockent l’eau pendant les crues, contribuent au soutien d’étiage et à la recharge de la nappe phréatique

 · fonctions biogéochimiques : elles contribuent à l’amélioration de la qualité de l’eau et au stockage du carbone 

 · fonctions de production pour l’homme, notamment en végétaux et poissons

 · fonctions récréatives

 · fonctions biologiques et écologiques : les zones humides sont un réservoir de biodiversité. Le maintien de ces zones humides, voire leur recréation, est donc essentiel.

 

Inscription territoriale 

D’un point de vue départemental, l’emplacement du projet est triplement stratégique : 

- Position de corridor (trame verte et bleue)

- Accroche à la future voie verte en provenance de St-Laurent-sur-Manoire et la piscine de Niversac.

- Lien avec le plan départemental de randonnée (PDIPR) Ainsi, l’entrée Est de Périgueux sera annoncée par une halte récréative, au bruit de route peu prégnant, où le repos avant l’agitation du pôle urbain sera permis.

 

A noter qu’une liaison par des chemins ruraux existe déjà entre l’école de Saint-Pierre-de-Chignac et le site du projet.